Faire retenir ton dossier à l'étranger

Partir étudier à l'étranger pendant son cursus est une formidable opportunité, qui peut être imposée par ton établissement ou un choix personnel. Les démarches doivent souvent être engagées au moins un an à l’avance. Mais en réalité ce projet se prépare sur le long terme, dès le début de ton cursus dans le supérieur. Les établissements d’accueil étrangers ont certains critères de sélectivité, on va donc en étudier ensemble les aspects pour que tu puisses préparer au mieux ton admission ! 

« Pour la nouvelle génération. Par la nouvelle génération ! »

Les exigences académiques

Tu devais sûrement t’en douter, les notes joueront un rôle primordial pour le jury qui examinera ton dossier d’admission. Je te dirais que l’important ce n’est pas nécessairement d’exceller partout ou d’être major de promo. On prête surtout attention à ta régularité et à ton niveau moyen. La régularité témoigne d’une capacité à s’adapter, à être capable de mener de front plusieurs matières et de s’en sortir suffisamment bien pour avoir un niveau correct voire bon. On en arrive ainsi à la question du niveau, plus particulièrement dans les domaines que tu étudieras dans l’école ou l’université à laquelle tu postules à l’étranger. A moins d’avoir de la chance où de ne pas viser un établissement trop élitiste, les dossiers présentant des moyennes générales inférieures à 12/20 sont rarement retenus. Mais à partir de ce niveau, tu as ta chance. Il s’agit aussi d’être logique : si tu pars étudier l’histoire par exemple, tu devras présenter de bons résultats dans la ou les matières équivalentes que tu étudies ici en France (en toute logique encore une fois, tu pars étudier un domaine équivalent ou en lien avec ton cursus français). Cependant ce n’est pas uniquement ton bulletin qui est pris en compte mais aussi ta personnalité et tes activités extra-scolaires. Tu devras fournir un CV retraçant tes expériences professionnelles et personnelles. Ton CV doit susciter l’intérêt, comme ce sera aussi le cas dans ta vie professionnelle. Attention, à bac+2 par exemple, on n’attend pas forcément de toi un CV incroyablement fourni et spectaculaire. Il doit avant tout refléter une personnalité entière, un.e étudiant.e ouvert.e, curieux(se), avec des centres d'intérêts autres que les cours. N’hésite pas à faire ressortir tout ce qui pourrait jouer en ta faveur :                           tes stages, ton ou tes premiers jobs, du bénévolat, des concours que tu as pu passer (peu importe ton classement ou tes résultats), tes passions, que ce soit pour le sport, pour la lecture (petit tips : précise toujours un genre particulier pour montrer que tu sais de quoi tu parles et que “lecture” seule ne fasse pas trop générique), la cuisine, le jardinage, la peinture… Sois seulement sincère et montre toi intéressant.e ! 

Enfin, autre point important, la lettre de motivation. Document qui peut être pénible à rédiger, mais qui peut aussi s’avérer déterminant. En effet (comme son nom l’indique), cette lettre va témoigner de ta motivation à intégrer l’établissement. Inutile de trop s’étendre, il s’agit d’aller à l’essentiel : montrer que tu es renseigné.e sur les enseignements que tu veux suivre, énoncer clairement les raisons qui te poussent à choisir cette école/fac et pas une autre et pourquoi est-ce important pour toi de partir à l’étranger et dans ce pays en particulier. Tu pourras évidemment compléter avec certaines de tes qualités et caractéristiques qui feraient de toi un bon élément mais veille à ne pas te répéter par rapport à ton CV. 

 

Note supplémentaire : Ton sérieux, ta motivation et ta régularité durant ton cursus ne sont pas à négliger. D’abord pour les raisons que j’ai citées ci-dessus mais aussi pour deux autres : 

  • si tu n’es pas pris dans l’établissement que tu voulais à un certain stade de tes études, rien ne sera perdu et tu pourras toujours retenter ta chance une autre année. Un refus n’est pas une fatalité et d’autres opportunités ne manqueront pas de pointer leur nez alors il est important de ne rien lâcher. 

  • si aux yeux de tes professeurs tu es “bon.ne élève”, c’est-à-dire persévérant.e, motivé.e et avec des résultats convenables, tu pourras toujours leur demander des lettres de recommandation qui peuvent donner un coup de boost non négligeable à ton dossier.

Les tests de langue

Tu ne peux pas prétendre passer un semestre ou un an à l’étranger sans attester d’un certain niveau dans la langue du pays d’accueil, ou au minimum en anglais. Tu devras donc la plupart du temps passer un test de langue sans quoi ton dossier de candidature sera incomplet. Un bon score à ce.s test.s peut faire la différence sur ton CV et soutenir ta candidature. C’est pourquoi il est important de ne pas négliger les langues (et pour beaucoup d’autres raisons) et de commencer le plus tôt possible son entraînement aux tests. 

Tu as probablement déjà entendu parler du TOEFL ou du TOEIC. Ce sont les tests d’anglais les plus plébiscités par les établissements étrangers. Le TOEFL est le plus demandé dans le cadre des études, le TOEIC dans un cadre professionnel. Ces tests évaluent tes compétences de compréhension écrite et orale et d’expression écrite et orale. L’établissement qui exige le TOEFL peut également exiger un score minimum en dessous duquel ta candidature peut être refusée. Le test est assez long avec des questions plus ou moins complexes. Cependant, à l’aide d’annales disponibles en librairie ou en grande surface et d’un entraînement régulier, il est tout à fait possible d’être très bien préparé.e et d’avoir compris l’esprit du test et de ses questions qui sont très similaires d’une année à l’autre. Pas d’inquiétude donc, avec de la motivation et de l’organisation, il est à la portée de tous. 


 

Tu sais maintenant sur quoi travailler avant de déposer ton dossier. Tu trouveras bien sûr les modalités précises sur les sites des établissements où tu candidates mais tu as déjà les bases, alors plus de raison de ne pas être pris.e ! 

Notre chaîne Youtube,

pour t'aider à t'orienter en vidéo

Auteur : Norane Chiali

Présentation : Etudiante en licence de langues étrangères appliquées à la Sorbonne Paris IV, incollable sur Rimbaud, Tarantino et Jul, je débloque pour toi un nouveau skill : décoder tous les mystères du supérieur !

Un avis sur cet article ? Une question ?

Réagis ! Partage avec la communauté Teleskop 🥰

Bilan d'orientation gratuit

Discute avec notre équipe de jeunes diplômés !

Ils viennent de toutes les filières imaginables.

Ils étaient dans ton cas il y a quelques années. Le + ?

Ca se passe directement en DM via Instagram 🙂