Comment faire sa candidature Erasmus ?

Partir à l’étranger est un rêve pour de nombreux étudiants. Cela permet en effet d’évoluer dans un cadre différent, d’améliorer sa connaissance d’une langue étrangère, de découvrir une nouvelle culture, et constitue un véritable « plus » sur un CV. C’est ce que rend possible Erasmus, un programme mis en place en 1987 par la Commission Européenne. 

« Pour la nouvelle génération. Par la nouvelle génération ! »

Erasmus, qu'est-ce-que c'est ?

Erasmus est un programme permettant à des millions de jeunes européens d’étudier chaque année à l’étranger. Il fait partie de l’ensemble Erasmus +, programme de l’Union Européenne relatif aux domaines de l’éducation, de la formation, de la jeunesse et du sport, et est mis en œuvre par la Commission Européenne. 

 

Les objectifs d’une telle coopération entre États sont multiples : lutter contre le chômage de masse, dont les jeunes sont souvent victimes, promouvoir des valeurs communes et favoriser la participation des jeunes à la vie démocratique de l’Union. Il s’agit également de développer les systèmes éducatifs et la compétitivité de l’enseignement supérieur européen.

 

Erasmus offre la possibilité aux étudiants de 33 pays – les 27 États membres de l’Union Européenne, ainsi que la République de Macédoine du Nord, l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Turquie et la Serbie – d’étudier au sein d’un établissement d’enseignement supérieur ou d’effectuer un stage à l’étranger. Si tu es étudiant ou étudiante et que tu souhaites candidater à ce programme, voici les informations que tu dois connaître. 

Concrètement : étudier à l'étranger 

Tout d’abord, cette période à l’étranger doit faire partie de ton programme d’études. Elle peut se réaliser en Licence, Master (ou équivalents), ainsi qu’en 3e cycle ou Doctorat. Sa durée varie selon les projets, mais doit être comprise entre trois mois et un an pour une mobilité universitaire, et entre 2 mois et un an dans le cadre d’un stage. Tu peux effectuer ces deux expériences l’une après l’autre ou en même temps ; il faut simplement garder en tête qu’un même étudiant ne peut effectuer plus d’un an à l’étranger au cours d’un cycle d’étude (Licence, Master ou équivalents, 3e cycle ou Doctorat). 

 

Pour candidater, il faut suivre des études menant à un diplôme reconnu de l’enseignement supérieur au sein d’un établissement signataire de la charte Erasmus, proposant des mobilités universitaires. Ce n’est pas nécessairement le cas de tous les établissements et cela peut être un point à vérifier avant d’y candidater. Dans le cas d’une mobilité universitaire, il faut également être au minimum dans sa deuxième année d’études (un stage peut être effectué dès la première année). De plus, les récents diplômés peuvent participer à des stages. Pour cela, ils doivent être sélectionnés par leur établissement lors de leur dernière année d’études et réaliser ce stage dans l’année suivant l’obtention de leur diplôme.

Comment choisir son établissement à l'étranger ? 

Pour participer à une mobilité Erasmus, il faut que ton établissement d’origine soit situé dans un pays participant au programme et ait été accrédité, mais aussi qu’il ait signé un accord interinstitutionnel avec l’établissement dans lequel tu souhaites étudier à l’étranger. Je te conseille donc de te renseigner directement auprès de ton établissement pour connaître les partenariats qu’il a noués.

 

De façon générale, plusieurs critères peuvent guider ton choix d’université partenaire : ton orientation professionnelle, les matières que tu apprécies, le niveau académique, le pays dans lequel elle est située… Clara, ancienne étudiante à l’ISFSC (Institut Supérieur de Formation Sociale et de Communication, Bruxelles), partie en programme Erasmus à la Mittuniversitetet (Sundsvall, Suède), évoque les critères qu’elle a suivi pour faire ses choix de candidature : « Pour moi, choisir une destination, c’est un choix réfléchi. Les systèmes universitaires peuvent être très différents d’un pays à l’autre : est-ce que le système du pays qu’on vise va convenir à notre méthode de travail ? Si non, [existe-t-il] un pays plus adapté ? Erasmus, c’est beaucoup de fêtes, de voyages, d’amitiés, mais il ne faut pas oublier que ce sont aussi des études. » Margaux, ancienne étudiante en licence de chimie ayant étudié à la Newcastle University (Angleterre), souligne également cet aspect : « Il faut bien choisir sa destination, parce qu’en termes professionnels, certaines destinations ont l’image d’être plus festives et d’autres plus [portées sur le] travail. Je conseille les pays nordiques et l’Allemagne [à cet égard] ».

Comment candidater ?

Les candidatures Erasmus sont gérées par les services internationaux (ou Erasmus +) des établissements d’origine. Ce sont en effet ces derniers qui sélectionnent les étudiants qui pourront partir dans le cadre du programme, sur la base de leurs résultats académiques, motivation, niveau de langues, etc. Les documents à fournir peuvent ainsi varier selon l’établissement. 

 

Il est généralement demandé aux candidats de fournir leurs relevés de notes et une lettre de motivation. Il est important d’y présenter un projet réfléchi et cohérent, en lien avec tes projets futurs, personnels et professionnels. Tu peux par exemple te renseigner sur les cours proposés par l’université dans laquelle tu souhaites étudier. C’est ce que conseille Clara : « Je pense que faire des recherches concernant les universités d’accueil, c’est hyper important pour la lettre de motivation ! Cela va permettre d’argumenter. Par exemple : l’université x propose le cours x et [il] m’intéresse car [il] a un lien avec mon mémoire. Je pense que s’il y a aussi une motivation personnelle, c’est important de la notifier dans la lettre. Dans mon cas, j’avais mis le Portugal en deuxième choix, parce que je suis à moitié portugaise et je ne connais pas bien le pays. J’avais donc envie de découvrir [cette] culture en vivant sur place. ». À la lecture de cette lettre, le membre de l’administration concerné doit comprendre pourquoi tu candidates au sein de cet établissement, ce que cela pourrait t’apporter, sur le plan académique, mais aussi professionnel. C’est le conseil que donne Margaux : « Le plus important, c’est de montrer sa motivation, le fait d’avoir envie de partir. Moi je suis partie avec un très mauvais niveau en anglais, je n’avais pas forcément les notes qu’il fallait. Pour autant, quand ils ont vu ma motivation à parler anglais et son explication – je travaille dans l’industrie du parfum où il est aujourd’hui essentiel de parler anglais – mes professeurs ont poussé ma candidature auprès de l’université partenaire. » Les établissements peuvent également demander une lettre de recommandation rédigée par un professeur ou des tests linguistiques, attestant de ton niveau de langue. 

Les délais sont également différents selon les établissements. Des réunions d’information sont souvent organisées par ces derniers au début de l’année universitaire, afin de préciser ceux-ci. Étant donné la sélectivité des programmes Erasmus, il est cependant conseillé de préparer sa candidature relativement tôt. C’est ce que conseille Zoé, étudiante à l’ESTHUA (Université d’Angers) ayant passé 6 mois à l’Université de Valence (Espagne) : « C’est toujours bien de s’y prendre en avance, parce que ce sont des démarches qui peuvent être assez longues. Par exemple, cela m’avait pris beaucoup de temps de faire signer les fiches [que mon université demandait] par mes professeurs. Je conseille aussi de s’y prendre en avance pour les demandes de bourses. J’avais demandé la bourse Erasmus fournie par l’Union Européenne et la bourse de ma région, et comme c’est l’université qui se chargeait de récupérer tous les documents et de les envoyer, le délai avait été très long.”. Certaines universités demandent par exemple d’effectuer les premières démarches un an en avance. Je te conseille donc de te rapprocher des services internationaux de ton établissement pour obtenir plus d’informations à ce sujet.


 

Si c’est une expérience qui t’attire, n’hésite pas à candidater, les étudiants sont unanimes, Erasmus peut t’apporter beaucoup sur les plans académique et professionnel, mais aussi personnel.

Notre chaîne Youtube,

pour t'aider à t'orienter en vidéo

Auteur : Elise Ceyral

Présentation : Etudiante à Sciences Po, passionnée de presse écrite et d'actualité.

Un avis sur cet article ? Une question ?

Réagis ! Partage avec la communauté Teleskop 🥰

Bilan d'orientation gratuit

Discute avec notre équipe de jeunes diplômés !

Ils viennent de toutes les filières imaginables.

Ils étaient dans ton cas il y a quelques années. Le + ?

Ca se passe directement en DM via Instagram 🙂