Comment réussir les concours post-bac sans réviser ?

Le thème du jour est celui des révisions, cette fameuse case par laquelle tu es obligé de passer si tu veux décrocher le bac ainsi que les concours que tu peux tenter l’année de la terminale. Nous avons tous nos méthodes pour bûcher, peut-être plus ou moins efficaces, mais tu dois certainement passer beaucoup de temps à ton bureau en train de revoir tes cours… ce qui peut être une source de stress pour certains !

Et si tu y allais sans réviser ? Tu t’es forcément déjà imaginé que dans le meilleur des mondes, tu atteindrais tous tes objectifs sans déployer le moindre effort.

Alors qu’est-ce qu’il en est ?

« Pour la nouvelle génération. Par la nouvelle génération ! »

Réviser, un gros mot depuis ta tendre enfance

Si certains n’aiment pas l’école, c’est justement parce qu’elle impose une rigueur et une méthode qui peut dégoûter les élèves à leur en dessécher le cœur. Les cours continuent même une fois que tu es rentré à la maison puisqu’une montagne de devoirs t'attend, faisant de tes journées de véritables épreuves d’endurance. Pourtant, réviser, quand on y réfléchit, se fait toute l’année, régulièrement et progressivement, si bien que finalement tu ne t’en rends pas compte. Si tu es un temps soit peu organisé dans les cours, tu n’auras même pas conscience de réviser.

Teleskop te liste quelques conseils qui seront sans doute les bienvenus !

  1.  T’organiser tu dois : selon les concours que tu prépares, ils auront forcément un lien avec le programme de l’année. Donc ne pas manquer tes cours de terminale te permettra de te mettre à la page concernant tes concours. Pour comprendre où tu en es, organise toi, fais la liste de tes matières de terminale, des épreuves de concours, et vois les similitudes. Ensuite c’est à toi de déterminer le plus objectivement possible ton niveau et de faire le bilan de tes compétences. Si tu es très bon en langue, tu réussiras bien plus facilement les épreuves correspondantes, à la fois pour le bac et pour les concours, donc passe moins de temps sur ces thématiques. En revanche si tu pèches en économies, il va falloir y consacrer du temps. En établissant un tel bilan, tu seras moins dans le rush ! D’une part tu ne gaspilles pas ton temps à te demander où tu en es, mais aussi tu seras moins stressé et plus serein à l’approche des examens, car en sachant ce qu’il te reste à faire, tu sauras mieux gérer ton temps.

  2. Ton énergie tu gèreras : même s’il est possible de réussir ses examens sans trop se fouler, ce n’est pas donné à tout le monde. Ceux qui y parviennent ne sont pas des petits génies, mais bien des élèves qui ont compris que tout se jouait dans le mental. Si ton objectif est de réellement réussir tes concours, il va falloir s’en donner les moyens et y consacrer du temps. Alors le temps que tu passes à descendre une série Netflix à deux semaines des examens, c’est le temps que tu aurais pu donner pour relire tes fiches de révisions ! Il y a un temps pour s’amuser et un temps pour travailler, et d’ailleurs les deux sont conciliables ! Il existe plusieurs œuvres, films ou séries qui traitent de débats actuels qui peuvent élargir ton esprit critique et apporter de l’originalité à tes copies. Aussi, tu peux continuer tes activités quotidiennes (sport, associations, musique..) sans que cela empiète sur ton objectif de réussite scolaire. D’ailleurs, la clé est sans doute dans le respect de tes heures de sommeil, évite de les gaspiller en passant du temps devant les écrans le soir ou en lisant un livre à la dernière minute.

  3. De ton corps tu prendras soin : ceux qui réussissent leurs concours sont très souvent ceux qui conservent une vie sociale et qui prennent soin d’eux. Prendre soin de soi c’est comprendre ses besoins et les combler avec justesse. Si tu es quelqu’un de très sociable et un peu fêtard, te priver de sortie n’arrangera pas ton sort. Se mettre en mode « examens » ne revient pas à supprimer toute forme de plaisir. L’hygiène, c’est très important ! Ne carbure pas au café et ne change pas ton régime alimentaire, oxygène ton cerveau au maximum si tu ne veux pas être en léthargie. Si un bon sommeil et une bonne alimentation ne te suffisent pas, le maximum que tu puisses faire c’est te procurer en pharmacie des vitamines ou des comprimés à base de plantes, ça calme les angoisses et donne un effet « coup de fouet » pour tenir toute une journée.

  4. Des questions tu ne te poseras pas : aussi, si tu as la même année ton bac et tes concours, un conseil, ne te triture pas l’esprit. Prends les choses à la cool et fais en sorte de garder des objectifs précis. En les remplissant petit à petit, ton moral n’en sera que boosté. Il y aura sans doute certaines notions en cours que tu ne comprendras pas à fond et c’est bien normal, les programmes sont très vastes et généralistes. Retiens que pour les concours, il vaut mieux avoir des connaissances sur tout que des connaissances très précises sur deux sujets, surtout que tu ne connaîtras pas à l’avance ceux qui tomberont. L’idéal, c’est de dès le début de l’année dégager tous les axes et petit à petit d’apprendre et faire tes recherches. Tu y grefferas des exemples personnels ensuite ! Il faut que tu ailles à l’essentiel. Tu peux par exemple regarder les coefficients de chaque épreuve et voir le chemin qu’il te reste à accomplir.

  5. Mature tu seras : enfin, qui dit concours dit grande maturité. C’est une entrée dans la cour des grands. Tu vas apprendre fatalement à adopter la meilleure attitude qui soit pour réussir tes concours. Cela ne rime pas avec privation et humeur morose, mais avec organisation et bonne volonté. Si tu perçois d’emblée ces concours comme une punition, tu pars avec un état d’esprit défaitiste. Mais si tu inverses les choses et que tu vois les concours comme un challenge ou une occasion d’évoluer, tu gagneras en motivation. Il faut parfois être très scolaire. Si tu veux réussir sans passer des heures à ta table de travail tous les jours, opte pour les méthodes d’apprentissage les plus classiques comme les fiches de lecture. C’est bête, mais ça fonctionne. En synthétisant le cours et en le réécrivant, tu vas le retenir. En relisant une fois avant de te coucher, tu vas acquérir des automatismes de répétition et c’est justement l’objectif : pouvoir dégainer les connaissances du cours sans avoir à réfléchir. Aussi, c’est durant cette année de concours que tu sauras si tu travailles mieux seul ou en groupe. Certains se sentent bien seuls, conscients des pièges que représentent le travail en groupe. En groupe, tu es susceptible d’être distrait, de papoter, de faire des pauses toutes les 10 minutes et de finalement perdre beaucoup de temps. En revanche, travailler en groupe pour certains, c’est très rassurant et constructif, on peut s’interroger entre amis et combler ses lacunes. La bonne astuce est d’aller travailler régulièrement seul ou en groupe à la bibliothèque. Chez toi, tu es entouré de distractions tandis qu’à la BU ou au CDI  tu ne seras entouré que de gens qui restent réviser pendant des heures. Aucun moyen de se défiler !

 

En appliquant tous ces conseils, tu devrais pouvoir te donner des chances supplémentaires de réussir tes concours en révisant au minimum ! Bien sûr, il faut être mature et rigoureux dans ses objectifs si on veut pouvoir tenter ses examens sans y consacrer l’année !

Notre chaîne Youtube,

pour t'aider à t'orienter en vidéo

Auteur : Inès Blasco

Présentation : D'une formation purement littéraire, je propose des critiques et des analyses sur différents sites. En pleins formation d'audiovisuel, je me destine au métier de journaliste, une vocation ! 

Un avis sur cet article ? Une question ?

Réagis ! Partage avec la communauté Teleskop 🥰

Bilan d'orientation gratuit

Discute avec notre équipe de jeunes diplômés !

Ils viennent de toutes les filières imaginables.

Ils étaient dans ton cas il y a quelques années. Le + ?

Ca se passe directement en DM via Instagram 🙂