École de commerce post-bac

Tu te sens l’âme d’un entrepreneur, tu as envie d’explorer les terrains du management et de la négociation dès que possible : ce sont décidément les écoles de commerce qui t’intéressent. Mais te lancer dans 5 à 6 ans d’études, passer par les classes préparatoires et bucher comme un sourd pendant 2 ans minimum sur des manuels et des devoirs maison, très peu pour toi. Tu as la tchatche, ce qui t’intéresse ce sont les expériences professionnelles à venir et pour cela, tu commences à regarder de plus près les écoles de commerce post-bac. TELESKOP te guide dans tes recherches et t’en dit un peu plus sur ces écoles. 

« Pour la nouvelle génération. Par la nouvelle génération ! »

Tout savoir sur les formations au commerce françaises

Les écoles de commerce dont tu as du entendre le plus parler sont celles que l’on peut intégrer après avoir étudié plusieurs années en classes préparatoires. HEC, ESCP, EDHEC… sont des noms qui sonnent à tes oreilles comme de jolis grelots mais qui d’une part ne t’intéressent pas forcément, et d’autre part ne sont pas accessibles à tous car extrêmement sélectives et extrêmement chères. Rassure-toi, si pendant longtemps les écoles de commerce post-bac ont été méprisées et considérées comme une « voie au rabais », elles sont désormais largement reconnues, notamment par le monde de l’entreprise.

 

Ce que tu aimerais donc, c’est rentrer dans le vif du sujet tout de suite, intégrer une école et obtenir un diplôme te permettant de te professionnaliser rapidement. Plusieurs modèles de formations existent, de longueurs différentes, avec à la clé des diplômes qui vont du Bachelor au Master. Mais qu’y apprend-t-on ? Quelles compétences valide-t-on en obtenant ces diplômes ? 

  • Bachelor 

Tes professeurs seront pour la plupart des professionnels qui auront à cœur de partager leurs savoirs relatifs au commerce national et international, à la stratégie et au management. Plus précisément, tu aborderas les domaines suivants : finance, gestion & contrôle de gestion, conduite de projet, management, ressources humaines, logistique & achats, communication et marketing. Cette formation assez générale se couple souvent d’une spécialité que tu choisiras et sera ponctuée de stages en entreprise voire même d’une alternance. Tournée vers l’international et inspirée d’un modèle anglo-saxon, cette formation te proposera de nombreux cours en anglais te permettant une insertion professionnelle non seulement en France mais pourquoi pas à l’international. 

  • BBA, Master ou Mastère

Petite distinction, un BBA (Bachelor in Business Administration) s’obtient en 4 ans tandis que les Mastères ou Master s’obtiennent en 2 ans, à la suite d’un Bachelor. Entreprendre un Master, c’est vouloir te spécialiser pour accéder ensuite à des postes à plus haute responsabilité. Qu’il s’agisse du marketing ou de la gestion, des Masters spécialisés existent et chaque école a son domaine de prédilection. Si tu as déjà une petite idée de ce qui te plaît le plus, tu peux choisir d’effectuer ton Bachelor dans une école où tu pourras poursuivre en Master plus tard. Des passerelles existent également avec l’université, notamment si ton Bachelor est reconnu par l’Etat et te donne le grade de Licence (ou l’équivalent de 180 ECTS). L’admission en Master est sélective, qu’il s’agisse d’une école ou de l’université : concours d’entrée, examen du dossier et entretiens sont autant d’épreuves auxquelles il faudra te préparer. 

Notre chaîne Youtube, qui t'explique les écoles de commerce

Photo Mathilde Charras.jpg

Auteur : Mathilde Charras

Présentation : Rédactrice engagée pour favoriser l'accès à la culture pour tous, mordue des arts vivants et de la scène européenne.

TELESKOP ICON HD INVERT.png

Bilan d'orientation gratuit

Discute avec notre équipe de jeunes diplômés !

Ils viennent de toutes les filières imaginables.

Ils étaient dans ton cas il y a quelques années. Le + ?

Ca se passe directement en DM via Instagram 🙂

Questions fréquentes concernant les diplômes d'école de commerce

Une petite description générale, c’est charmant, mais ça ne t’explique pas tout. Plusieurs questions restent à ce stade sans réponse et tu te demandes ce qu’attend TELESKOP pour y répondre. Pas de panique ! On arrive et on te répond. À ton clavier ou ton carnet !

  • Comment y rentrer ?

Ah, la question de l’admission. Petit stress et grande question, il faut en effet te préparer un peu à l’avance si tu veux intégrer une école de commerce post-bac. Deux processus d’admission existent : sur concours (Sésame, Accès, PASS etc.) ou sur dossier. Le mieux est de cumuler les deux approches pour mettre toutes les chances de ton côté. 

La sélectivité des écoles, s’il est facile ou non d’y entrer, dépend de leur classement. Certaines vont être très sélectives et attendre une moyenne générale en terminale de 17/20 quand d’autres – et c’est la majorité – vont accepter des élèves tournant autour de 13 ou 14. Dans l’ensemble, viser une mention Bien au baccalauréat général est raisonnable. Sache également que tes notes de Première pourront t’être demandées.

Les notes comptent, certes, mais pas que ! Dans ton dossier, fais attention à bien valoriser toute expérience bénévole, stage ou loisir qui te permettront de te différencier des autres candidats. Les langues étrangères que tu maîtrises sont aussi un atout à ne pas laisser sous le tapis. Il te faudra très certainement développer tout cela à l’oral, dans un entretien de personnalité. Un dernier conseil : prépare-toi à l’avance à répondre aux questions posées le plus souvent en entretien. Exemples : présentez-vous en quelques mots ; quel est votre projet professionnel ? Pourquoi avoir choisi cette école plutôt qu’une autre ? Quels sont vos qualités et défauts ? Se renseigner sur l’école au préalable est un passage obligé.

  • Pour quoi faire après ?

Les études c’est bien beau, mais on a bien compris, ce que tu veux c’est travailler. La plupart des jeunes diplômés des écoles de commerce post-bac s’orientent et choisissent de mener leur carrière en tant que : 

- commerciaux

- consultants ou experts en conseil

- chefs de produit marketing / chefs de projet marketing 

- directeur en ressources humaines

Et bien d’autres ! Une chose est sûre, tu t’ouvres beaucoup de portes en choisissant de mener ces études et le taux d’insertion professionnelle à leur issue fait bien des jaloux ! Si l’on se penche par exemple sur le rapport 2019 de l’IÉSEG School of Management, les chiffres parlent d’eux-mêmes : 90,9% de leurs jeunes diplômés ont trouvé leur premier emploi avant d’avoir quitté l’école (79,2%) ou dans les deux mois qui suivent (11,7%) ! 

  • Et les sous ?

C’est sans doute le principal frein que tu rencontreras à poursuivre ces études : les frais de scolarité. Mais quand on parle sous, on parle aussi salaire ! Et celui que tu peux espérer à l’issue de tes études est plutôt réjouissant. Il s’agit sans doute d’un investissement important mais sur lequel un retour et même un bénéfice non négligeables sont à prévoir. Il faudra ainsi compter 6 à 10 000€ par an pour ta scolarité. Des solutions existent, entre prêts étudiants à taux d’intérêt avantageux et alternances – les entreprises prenant alors en charge tes frais de scolarité. Renseigne-toi à l’avance, n’hésite pas à les appeler, ces écoles ne veulent sans doute pas perdre un élément prometteur pour un motif comme l’argent ! Et rappelle-toi, les horizons sont vastes et le jeu en vaut sans doute la chandelle !

D'autres questions sur la prépa ? 

Notre équipe te répond en commentaires.

TELESKOP ICON HD INVERT.png

Bilan d'orientation gratuit

Discute avec notre équipe de jeunes diplômés !

Ils viennent de toutes les filières imaginables.

Ils étaient dans ton cas il y a quelques années. Le + ?

Ca se passe directement en DM via Instagram 🙂