Les erruers à ne pas faire pour s'orienter après le bac

 La plateforme Parcoursup ouvre bientôt ses portes : c’est l’heure de faire ton choix ! Si pour certains, leurs vœux sont évidents, comme écrits dans le marbre depuis des années, tu as plus de difficultés à trouver ce qui te fait vibrer et à décider de ton orientation post-bac ? Il est temps de dresser un bilan et Teleskop te dit ce qu’il ne faut surtout pas faire !  

« Pour la nouvelle génération. Par la nouvelle génération ! »

Se mettre trop a pression et ne pas bien se connaître

Aussi important que soit le moment de l’orientation, garde en tête que tu as le droit de te tromper ! Tous les ans, de nombreux étudiants se réorientent, changent de voie en bénéficiant de passerelles. Tu serais probablement surpris de toutes les passerelles qui te sont proposées :  par exemple, après un an de médecine, tu peux intégrer une L2 à l’université. Tu peux même commencer une formation à 0 si tu en as envie !

 

Surtout, les métiers d’aujourd’hui évoluent à une vitesse folle, à tel point qu’il est très probable que le métier que tu exerceras demain n’existe même pas encore aujourd’hui. 

 

Trouver sa voie est quelque chose de très personnel : personne ne sera meilleur conseiller que toi-même ! Il faut donc savoir se poser les bonnes questions : quelles sont les valeurs que tu as à cœur ? Quelles sont tes aptitudes ? Quel est ton projet de vie ? Tu peux lister toutes ces questions et y répondre au fur et à mesure. 

 

Tu peux aussi dresser un tableau en deux colonnes, en mettant d’une part ce que tu aimes, ce que tu sais faire et, d’autre part, ce que tu n’aimes pas ou que tu ne sais pas faire. Si tu ne choisis pas un domaine qui te plait, alors tu n’auras pas la motivation nécessaire pour réussir tes études, alors que si, au contraire, tu es passionné par tes études, tu t’y mettras à fond ! Ne dis-t-on pas « Quand on aime on ne compte pas » ?

 

Interroges toi aussi sur tes capacités sur le plan purement scolaire : est-ce que tu veux t’engager dans des études plutôt longues, ou est-ce que tu préfères des études courtes ? Des études théoriques ou avec beaucoup de pratique ? Est-ce que tu as besoin d’être encadré par les professeurs, auquel cas il faudrait mieux choisir des formations en petite promotion, ou est-ce que tu arriverais à travailler sans aucune surveillance, auquel cas l’université te conviendrait ? 

Ne pas anticiper et ne pas élargir le champs des possibles

Découvrir ton domaine de prédilection et mener cette réflexion sur soi-même ne peut pas se faire du jour au lendemain : n’attends pas le mois de janvier de Terminale pour te pencher sur le sujet. 

 

Si tu commences à y réfléchir dès la Première, voire même dès la Seconde, tu auras alors l’occasion de balayer un champ plus large de formations, d’aller à un plus grand nombre de portes ouvertes, de rencontrer plus de monde, etc… En bref, plus tu t’y prends tôt, plus tu as de chance de trouver la formation de tes rêves !

 

Il peut sembler évident de privilégier des études supérieures qui correspondent à des matières dans lesquelles tu avais les meilleures notes. A l’inverse, tu peux être passionnée par une matière dans laquelle tu n’as pas nécessairement d’excellents résultats : ton bulletin n’est pas forcément représentatif de ta personnalité, ne te censures pas à cause de lui!

 

De plus, n’hésite pas à aller te renseigner sur des formations qui, a priori, ne t’intéressent pas du tout : soit tu écartes définitivement cette piste, soit tu découvres une vocation. Les premières idées d’un jeune sur son orientation ne sont pas forcément les plus appropriées, parce qu’il n’a pas tous les éléments de réflexion et les bons réflexes. L’offre de formation étant multiple, un lycéen peut difficilement être au courant de toutes les formations qui existent et ainsi passer à côté d’une solution plus adaptée à son profil de personnalité ou à ses attentes.

Choisir seul

S’il ne faut pas choisir une orientation en fonction des autres, et surtout pas pour suivre tes copains, il ne faut pas pour autant rester seul dans une réflexion aussi importante et déterminante que celle de l’orientation post-bac. 

 

Si tu es perdu, n’hésites pas à échanger avec tes parents, tes camarades de classe, ou avec des professeurs en lesquels tu as confiance : ce sont eux qui te connaissent le mieux et, en cas de doute, ce sont eux qui pourront répondre à tes questions et te livrer de précieux conseils. 

 

De même, dès que tu penses avoir trouvé ta voie, n’hésite pas à en discuter avec des professionnels, à participer à des salons étudiants, des journées portes ouvertes, etc… Tu peux aussi contacter des étudiants ou anciens étudiants de la formation que tu souhaites intégrer : ce sont eux les premiers concernés et ils pourront te parler de leur expérience, de leur ressenti, etc… 

Souvent, les formations ont des pages Facebook, ou Instagram, qui te mettent en relation avec les étudiants, sinon tu peux aussi rechercher sur Linkedin, etc…

 

Cependant, garde en tête que les expériences sont personnelles, et elles peuvent grandement varier d’un étudiant à l’autre ! 

 

En bref, sois acteur de ton orientation, n’hésites pas à discuter avec les autres, et poses toi les bonnes questions ! 

Notre chaîne Youtube,

pour t'aider à t'orienter en vidéo

Auteur : Morgane Jean

Présentation : Etudiante en double licence droit-économie à Paris II et passionnée de journalisme !

Un avis sur cet article ? Une question ?

Réagis ! Partage avec la communauté Teleskop 🥰

Bilan d'orientation gratuit

Discute avec notre équipe de jeunes diplômés !

Ils viennent de toutes les filières imaginables.

Ils étaient dans ton cas il y a quelques années. Le + ?

Ca se passe directement en DM via Instagram 🙂